A l’heure où le mot « marketing » est devenu une insulte dans la bouche d’un bon nombre de consommateurs. "Oh ça c'est marketing !" pour dire que c'est bidon ou "c'est un produit marketing !" quand il est considéré comme inutile, les exemples sont nombreux.

On peut donc se demander quel nouveau paradigme marketing peut nous sortir de l’ornière dans laquelle les surpromesses de certaines communications, nous ont tous placé.

En décembre dernier, lors d’une conférence, à la Solvay Business School à Bruxelles, Joëlle Liberman (tiens, tiens ! ;-), directrice d’Egérie Research, une société d’étude qualitative, nous faisait part de l’évolution du consommateur qu’elle a pu constater ces 20 dernières années et de la nouvelle donne de l’attitude des consommateurs. De plus en plus réfractaires aux messages publicitaires, ils n’hésitent plus à prendre la parole et à critiquer les marques qu’ils consomment.

Bref, face à ce consommateur nouveau féru de Web 2.0, beaucoup de marques sont de plus en plus larguées.

J’ai trouvé une des réponses possibles, dans un livre très intéressant : Authenticity de Joe Pine & Jim Gilmore.

145552180.JPG


En pleine crise et à l’heure où le client est en pleine quête de sens dans sa consommation, c’est une vraie source d’inspiration!