Le débat des érudits aujourd’hui sur Europe1 sur les origines de Noël m’a rappelé les présentations sur le marketing tribal qui circulaient au début des années 90 chez EuroRSCG.

Pour faire court, les origines sont nombreuses mais il est admit par l’ensemble des spécialistes qu’avant d’être un succès commercial, Noël est d’abord la fusion des codes de ce que les peuples celtes et viking fêtaient au solstice d’hiver avec ce que les autorités chrétiennes voulaient communiquer. 

En termes plus marketing :
-    La mission : « convaincre la cible, les peuples du nord, d’adopter notre « produit », la religion catholique »
-    La vision : « si on a pas les moyens d’imposer, il faut faire adopter »
-    La stratégie : expliquer à la cible que leur fête est en fait la même que celle des Chrétiens qui célèbrent l’arrivée de Jésus. Bref, que les codes de leur fête du solstice d’hiver, offrandes dans les sapins de la forêt, repas communautaire, … sont ceux en fait commun.
-    La communication : transformer les symboles forts de la cible pour véhiculer le message. Par exemple, un sapin décoré d’offrandes symboliques sous lequel on place une crèche, etc.   

En fait, la communication publicitaire pratique couramment les techniques du marketing tribal, mais ne les ont clairement pas inventé ! 

A l’heure d’internet et de la gestion de communautés, je ne pouvais résister à l’envie de partager cette histoire de la célébration de Noël sous cet angle décalé.

Bonnes fêtes.