Client au centre

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Tag - communication

Fil des billets - Fil des commentaires

lundi 1 novembre 2010

Effet viral assuré …

Je viens de recevoir une e-carte dont la bande son est entièrement personnalisée par l’expéditeur.

accfffbcdd9abbe417cedd544c582285.jpgCe n’est pas tant le visuel « trop mignon » qui fait le succès de cette campagne, mais bien la performance du système de traduction vocale dont la société Acapela fait la démonstration, et en plusieurs langues, svp !
Easter Bunny

3fbcbbe42307725f6ce30fe8c3d20516.pngPour avoir fait la campagne du Père Noël de Fnac Eveil & Jeux dans laquelle notre personnage favori Le Père Noël parle en s’adressant directement à l’enfant avec son prénom. Je peux vous dire que c’est un exploit technique.

60bd278ab7792e1854d075525f745e7d.jpgPour vous donner une idée, sur le même principe, Marc Lavoine avait dû enregistrer pas moins de 400 prénoms féminin lors de la préparation de la campagne de buzz pour le lancement du film Toute la beauté du monde.
La bande son est beaucoup plus fluide qu’avec le système d’Acapela mais les applications bien moins nombreuses aussi.

Outre le buzz ou la charmante voix de votre GPS, cette technologie ouvre des portes assez intéressantes en termes de relation client (ex : un avatar peu « lire » les réponses aux questions issues d’une base de connaissances, relecture et validation de la formulation exacte d’une adresse saisie par un utilisateur qui ne l’aurait pas écrite selon les normes postales, soit 98% des cas ! )

A méditer !

mardi 12 octobre 2010

Canon et les autres : La course à l’armement fait vendre !

En regardant une conférence de Seth Godin, qui expliquait avec le talent qu’on lui connait, que la bataille du marketing moderne n’est plus de parler à la masse des consommateurs pour leur vendre des produits moyens, mais d’être « remarquable ». Jusque là rien de très neuf !


En lieu et place d’un marketing de masse, le but doit être de convaincre les fans & autres « geeks » pour que ceux-ci deviennent les ambassadeurs de votre produit « remarquable ». L’idée n’est pas neuve, mais le web, l’esprit 2.0 et la viralité en général permettent de voir les choses sous un autre jour.

b8f18ebfcdf17b6283e7a9c128cb212f.jpgPrenons le cas de la photographie dont je suis fan. Tout le monde peut assister à la folle course au méga-pixels à laquelle les fabricants se livrent. Or, 95% des tirages sont dans des formats inférieurs au 13x18, taille à laquelle une résolution de 3 Mp est suffisante pour une impression de haute qualité.

Un peu comme les versions de Word ou d’Excell que l’on upgrade en continuant à utiliser 20% de ses fonctionnalités. Même si on ne s’en sert pas Bill vous dit quand même merci ;-)

Ces nouvelles versions, ont l’avantage de permettre de lancer un grand nombre de nouveautés. Mais problème corolaire, le cycle de vie des produits est de plus en plus court, alors que les frais de R&D sont loin d’être en baisse.

Alors dans ces conditions et la masse de nouveautés, comment être « remarquable » ? Comment créer le buzz autour de sa marque ?

Premièrement, rappelez-vous qu’il vaut mieux être considéré comme « remarquable » par des consommateurs qui sont en demande, que de dire que vous l’êtes.

Autrement dit les clés se trouvent dans l’identification des « fans », dans l’entretien d’un relationnel positif avec cette communauté et enfin avec chaque client.

Que ce soit au travers d’un club de fidélité, de sponsoring de communauté ou encore de solutions de « permission marketing » comme de l’acquisition d’emails opt’ins à la performance les solutions sont nombreuses !

vendredi 1 octobre 2010

Importance des contenus dans la communication relationnelle

Le magazine Marketing Direct m’a demandé un « avis d’expert » au sujet de l’importance des contenus dans la communication relationnelle. Voici donc en avant première l’article en question. Une occasion d’interagir et d’enrichir le débat:

Relation à la marque : la « zap attitude »
C’est un lieu commun de dire que les habitudes de consommation de la communication ont changées. Si l’on superpose l’attitude d’un consommateur issu de la « génération du tout jetable », à la manière dont il exploite Internet avec le développement des outils mobiles, il s’avère que les vielles habitudes marketing ne sont plus forcément adaptées à la nouvelle donne.

L’adage « sur Internet vos concurrents ne sont qu’à un clic » est donc plus vrai que jamais. La convergence entre le numérique et la multiplication des supports pose une problématique réelle sur les contenus de manière de plus en plus aiguë dans la communication des marques.

En matière de marketing relationnel, quel contenu permettra à la marque de garder le contact avec un consommateur zappeur submergé d’informations ?

Des contenus de qualité, une communication fréquente, mais pas trop …
Une première catégorie d’entreprises est constituée de celles qui ont une actualité régulière, comme par exemple les voyagistes on-line. Intrinsèquement les promotions et la multitude de destinations permettent d’envoyer régulièrement une ou plusieurs versions d’e-newsletters. 9a15cb45b3e724f3e760cec97c7907d4.jpg
Le challenge pour des marques comme Voyages-SNCF et les autres, est de ne pas lasser le destinataire d’e-news. Voyages-SNCF veille d’ailleurs à varier la fréquence en fonction du comportement de l’internaute.

À l’opposé, de nombreuses marques ne disposent pas de cette « actualité ». Pour elles, la question des occasions légitimes de contact se pose.

Faute de disposer d’un contenu suffisamment varié en interne, une marque peut s’approprier un territoire de communication pour profiter de son image, de sa dynamique pour en faire le fil rouge de sa communication relationnelle
7e17f76f14e31b91d8e60bbf803047c7.jpg
C’est par exemple le cas de BNP-Paribas avec le cinéma. Une thématique qui permettrait de communiquer avec une fréquence hebdomadaire sur le box-office, les sorties de films, l’actualité des stars, etc. C’est d’ailleurs ce que Cinetop.fr ou Allociné proposent.

Innover dans la forme pour valoriser le contenu

L’innovation permet de faire bouger les lignes. La presse quotidienne gratuite, par exemple, a réussi à changer les habitudes de consommation de la presse.

Côté Web, les formes modernes de communication on-line que sont les Widgets, les flux RSS, les video-mails et autres web-TV sont en plein développement.

D’autre part, le web 2.0, les blogs et outils associés font des consommateurs eux-mêmes des producteurs de contenu. Mais dans ce cas, ils échappent au contrôle des marques.

Face à tout cela, sans boule de cristal, il est prévisible que les spécialistes qui maîtrisent le fond, la forme et les savoir-faire nécessaires ont de beaux jours devant eux !

vendredi 25 juin 2010

Le marketing des arguments bidons

Mon téléphone mobile vieillissant ne me permettant de décroché qu’un appel sur deux, je me suis mis à la recherche d’un nouveau, symbole de la convergence numérique: le GSM « tout ou presque en un ».

Sites des opérateurs, sites spécialisés, blog, … Après des heures de recherches, j’en suis arrivé à la conclusion que le mobile dont je rêve n’existe pas encore ! Pas un qui fasse les courses et prépare le café ... ;-)

De là deux réflexions sur l’expérience vécue :

La forêt des terminaux ajoutée à la jungle des offres d’abonnement aboutissent à un désert de clarté ! Mais ça on le savait déjà.

Je vous passe informations erronées ou les contradictions entre les critères de recherche exprimés et le résultat dans la liste sélectionné, trouver le site qui soit une véritable aide à la décision n’est pas chose facile. C’est pourtant la base d’un e-business efficace, mais passons !

Un autre argument marketing qui a sauté aux yeux du photographe que je suis à mes moments perdus, c’est le critère « AUTOFOCUS ». En voilà, un argument marketing qui est joli ! Jusqu’à preuve du contraire 99% des appareils photos intégré dans les GSM sont des focales fixes. Alors à moins de vouloir expressément bouger la lentille pour faire des photos floues, ils sont tous autofocus puisque la lentille ne bouge pas ! Encore un argument un de ces arguments bidons qui font dire aux détracteurs du marketing qu'il ne sert qu’à tromper le « pauvre consommateur ».

761d7c0b6eb0b0a7a80abc5f7f454384.jpgLe 1% restant reste aux Samsung G800 & G810 les seuls qui intègrent un véritable zoom optique (3x) mais bizarrement sur la plupart des site cette information n’est pas reprise, cherchez l’erreur !

Pour les sites l’honneur est sauf, il existe au moins un modèle qui justifie le critère de recherche. Sauf, qu’il faudrait en plus que les données qui correspondent soient correctes.

Amis webmaster unissez-vous. Exigez de vos équipes marketing qui vous demandent que les bases de données soient souples et accessibles, qu’ils vous fournissent des données complètes et correctes ! Car du côté consommateur peu importe qui est responsable des ces bévues, il veut juste que ça marche.

lundi 8 juin 2009

Cohérence des canaux de vente, l’impossible équilibre !

La question du jour est : doit-on assurer (ou au moins tenter de le faire) de la cohérence entre les canaux de vente ?

Je viens de faire une expérience étonnante pour l’homme de multi-canal que je suis. On ne parle pas de multi canal de communication, mais bien de la question, maintenant classique, pour les chaînes de distribution, des canaux de vente parallèles.

Prenons un client lambda de SFR Box, moi ! Ajoutons-y la recherche d’un nouveau téléphone mobile et une offre alléchante, vue en boutique SFR. Bien entendu ce futur client mobile passe sont temps sur le site de SFR, sa home page par défaut, sur les comparateurs de prix, les blogs, … j’en passe et des meilleurs !  13537733.JPG

Là où je reste scotché, c’est que ladite offre en magasin est à 49€ alors que sur le site, en « super promo » le même téléphone est à … 169€ !?!?

On est habitué à voir un prix sur internet moins cher qu’en magasin. Cela peut se justifier par des coûts d’infrastructures moins élevés.

C’est parfois difficile pour des enseignes qui font « briques & clics ». Exemple : Darty à choisi d’afficher les mêmes prix en e-business et qu'en magasin. D’autres pratiquent les mêmes prix, mais avec des promos « exclu web ».

Mais jusque là, je n’avais jamais vu de promotion « WAOUW ! PLUS CHER SUR LE WEB ! Profitez-en ! » J'en rêvais SFR l'a fait !

lundi 25 mai 2009

Le placement produit: un nouveau canal de communication?

Ca y est le CSA a autorisé le « product placement » dans les productions françaises !

Pas à proprement parlé d’un nouveau canal de communication, mais plutôt nouvelle exploitation publicitaire d’un canal existant, le placement de produit va faire sont apparition dans les films et feuilletons français.

La technique n’est pas nouvelle et l’industrie cinématographie américaine s’y est mise il y a bien longtemps, mais en France, c’est une véritable révolution c’est une véritable révolution culturelle !

304470299.jpg
Youpieeee ! Moins sexy que la montre oméga de James Bond, on va pouvoir admirer un gros plan d’un verre de Steradent en plein milieu de Navaro ;-), faire dire à Nagui que pour rester connecter avec ses copains People il utilise son Nokia ;-0, suggérer que la bonne humeur de Joséphine Ange Gardien est due à une bonne dose de Prosac … ah, ça non ! La pub pour les médicaments reste interdite, de même que le placement produit pour les marques d’alcools ou le tabac.

Vu l’absence d’interactivité, cela s’inscrit plus dans une démarche global média que dans du véritable multi-canal. Ca complique un peu le média planning, mais c’est comme en terme de comm 1+1=3, cela ouvre un champ assez riche de combinaisons d’actions. Reste plus qu’à convaincre les annonceurs, qui en cette « période faste » ne seront sans doute pas les premiers à tirer. Alors de là à compenser les pertes de revenus publicitaires, il y a de la marge !

vendredi 24 avril 2009

Coco Dior, les hasards du sponsoring digital

Les hasards du marketing multi-canal ou du global média réservent parfois de curieuses surprises ! ;-)

La campagne multi-canal Miss Dior qui vient de démarrer passe par le sponsoring global, massif … too much ! d’AlloCiné.

313638911.jpg
J
usque là, à part le fait de ne pas pouvoir regarder une bande annonce sans passer par un extrait du spot Dior rien à dire.

Mon amusement vient du fait que dans le tas, il y a la bande annonce du film « Coco avant Chanel ». Bref, un peut comme si Renault sponsorisait Taxi 25 !

Trop fun la cohérence de marque !

mercredi 25 mars 2009

La publicité mensongère crée de la distance avec la marque !

253087734.JPGLibre de changer de GSM, je me suis mis en tête de chercher sur le net mon nouveau portable « qui fait même le café ». Après quelques recherches je trouve mon bonheur sur le site de Bouygues Télécom qui annonce 50% sur tous les téléphones.

Suit une procédure classique de commande en ligne, dans laquelle j’ai quelques difficultés à trouver où introduire le code promo. Mais c’est quand le code est enfin introduit que la déception apparait.

Après avoir passer de longues minutes à sélectionner, jusqu’au moment du paiement, sur la même page on trouve un rappel de la promotion ET un message signalant « cette promotion n’est pas compatible avec l’offre sélectionnée » . Tiens je pensais que l’offre était valable sur TOUS les mobiles ! C'est donc de la publicité mensongère. « 50% sur les mobiles en promotions » eu été plus exacte.

1082376746.JPG

Bref, pas terrible pour l’image de marque et pour réussir à séduire de nouveaux clients.

La leçon du jour, dans votre communication soyez précis, car ces ‘petites approximations’ crée une distance entre la marque et son prospect. En ces temps difficiles, ce n’est vraiment pas le moment de perdre la moindre opportunité !

mercredi 28 janvier 2009

Quand la française des jeux fait de la pub pour Nintendo !

Depuis quelques jours est apparu sur les écrans publicitaires un spot d’une bêtise sans nom. Au départ, d’un brief pour l’ensemble des jeux à gratter, on voit des tas de gens qui ont « la WIIIIIIIn ». Dans sa version courte (corrigée depuis), ce n’est qu’à la fin du spot que l’on comprend que la prononciation de « j’ai la Wii » devait contenir un « n » et que pour faire branché les créatif de l’agence on traduit « j’ai la gagne » en « j’ai la win ».
641825945.jpg

Ce que l’on en retient ? C’est que ça à l’air de rendre heureux d’avoir une Wii et que cela n’a rien coûté à Nintendo !

Les conseils du jour :
1) Même si on vous dit que le pseudo anglais est plus « créatif », n’oubliez jamais que vous n’êtes pas seul sur terre ?
2) Pré-tester un spot évite de dépenser des fortunes au profit d’une autre marque !

Mieux que "100% des gagnants ont tenté leur chance", avec la Française des Jeux, on peut même gagner sans avoir joué ;-)

vendredi 12 septembre 2008

Cohérence quand tu nous tiens !

6836946f1b964c86a4bd41b08d916dcc.jpg
Je suis actuellement à la recherche d’un nouveau mobile. Quelle surprise de découvrir sur le site de Bouygues Télécom, un concours dont un des prix est : un iPhone, vendu en théorie en exclusivité chez … Orange !

Cherchez l’erreur ;-)

page 2 de 2 -