Comme toutes les modes, le buzz est devenu au fil du temps le grand fourre-tout de multiples types d’actions.

Avant tout, les actions ne répondent pas toutes aux mêmes objectifs. Certains rêvent d’acquisition d’adresses opt’in quasi gratuite, mais nous savons tous que terme de marketing efficace la gratuité est rarement de mise. D’autres plus réalistes vise la visibilité avant tout.

Pour clarifier les choses, à mon humble niveau, dans le quotidien de mon activité, j’ai identifié 5 types d’actions virales.

La viralité :
- Par le côté créatif
- Par la fonction
- Par la mécanique
- Par la personnalisation
- La viralité naturelle

Bien entendu ces catégories ne sont pas exclusives entre elles et certaines actions combinent plusieurs éléments clés de ces types d’actions.

Le buzz créatif : Campagne qui par une création originale donne envie à son destinataire de la transmettre à d’autres. C’est l’effet « Wow, regardez ce que j’ai trouvé ! ». db70823b0895e6664f61e8fbbfce06bc.jpg
L’objectif principal doit rester la visibilité. C’est par exemple le cas des campagnes à base d’humour ou le cas des vidéos ou vraies « fausses pubs » que l’on diffuse sur YouTube ou Dailymotion .

Le buzz par la fonction :
3883bfc8fb42fdabe8aa6787715ca11d.jpgEst une campagne qui propose qui propose une fonctionnalité utile que le public cible de base aura envie de partager. C’était par exemple le cas des « Easter Bunny », dont j’ai déjà parlé, et qui servaient de démonstration d’une technologie de « text to speach » très poussée ou des mini-sites d’e-cartes animées.

Le buzz mécanique : basé par exemple sur une mécanique de jeux dans lequel une des phases exige la constitution d’une équipe ou propose d’augmenter ses chances en communiquant des adresses de tiers. L’objectif dans ce cas est bien entendu de recruter le plus efficacement possible.

Le buzz par la personnalisation : Dans ce cas, l’effet bluffant vient de l’aspect extrêmement personnalisé des visuels ou le la bande son. 167e3beb8b2593a205d8ee89e3d69a18.jpg Bon nombre d’entre nous se souviennent du buzz réalisé au moment des élections présidentielles avec Bruno Masure et une mécanique qui permettait de s’afficher comme vainqueur ou perdant de l’élection en introduisant sa propre photo et son nom. C'était également le cas de l'action Kidizoom et de bien d'autres. Beaucoup d’autres formes de personnalisation sont possibles, l’essentiel est de conservé l’effet surprenant.

Le buzz naturel : Outre la viralité naturelle que peut avoir un email, facile à transmettre ou le simple bouche à oreille, il est possible de proposé à l’internaute de transmettre l’information à d’autres. Mais ce qui caractérise le plus cette dernière catégorie est l’absence de contrôle sur la viralité générée.

Quel que soit la note majeure choisie, pour sortir du lot la clé reste la créativité, voir l’audace ! Osez, vos contacts vous diront merci.